CAN au Cameroun : les doutes de la CAF

© Photo d’illustration/le Stade Omnisports de Bafoussam abritera les matchs de la poule B de la CAN au Cameroun

À environ un mois du coup d’envoi le 9 janvier 2022 de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), de nouvelles inquiétudes ont évoquées par la Confédération africaine de football (CAF) sur la capacité du Cameroun à abriter le tournoi.

Après 2019, la Confédération Africaine de Football (CAF) va t’elle retirer l’organisation de la CAN de football au Cameroun ?

Le déroulement de la grand-messe africaine au pays des Lions Indomptables est menacé par des manquements à environ un mois de son coup d’envoi le 9 janvier prochain faisant réagir même la CAF qui a fait part de ses inquiétudes.

Dans un courrier du comité local d’organisation de la CAN, le secrétaire de la CAF Veron Mosengo-Omba a indiqué qu’ »il est navré de constater que malgré les nombreuses visites, notamment celle du Président et du Secrétaire Général de la CAF et du vice-président de la CAF et les promesses qui ont suivi, n’ont pas été suivies par les actes « .

Et l’un des problèmes est le stade d’Olembe qui doit abriter le match inaugural. : »S’agissant du stade d’Olembe, sachez que si tout n’est pas réglé d’ici au 30 novembre 2021, le match d’ouverture aura lieu ailleurs. Des dispositions sont d’ores et déjà prises dans ce sens, mais ce serait malheureux pour le Comité d’organisation, pour la CAF et pour le Cameroun », prévient Veron Mosengo-Omba.

Il n’y a pas que cela. La CAF s’inquiète aussi de l’état d’avancement des extérieurs du stade Olembe « qui semblent sans progrès depuis sa dernière visite datant du 22 octobre dernier ».

Le programme de maintenance des pelouses ne convainc pas non plus la CAF tout comme le protocole sanitaire Covid-19, les panneaux LED et aussi le suivi audit des stades.

Pour rappel, le coup d’envoi de la 33e édition de la CAN sera donné le 9 janvier 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *