Jeux Africains : les chantiers déjà lancés au Ghana

© Photo d'illustration/le président Ghanéen, Nana Akufo Addo a lancé en septembre plusieurs chantiers en vue de ces jeux Africains

Le Ghana qui abritera les jeux Africains de 2023 a déjà lancé plusieurs chantiers en vue de la construction des futures infrastructures qui accueilleront différentes disciplines.

Plusieurs chantiers ont d’ores et déjà été lancés par les autorités Ghanéennes en vue des prochains Jeux Africains que le Ghana va accueillir en 2023.

La candidature du Ghana a été confirmée après la signature récemment d’un accord avec l’Union Africaine (UA) pour ces jeux.

En septembre dernier, le président ghanéen Nana Akufo-Addo avait lancé la construction d’un complexe sportif de 145 millions de dollars (105 millions de livres sterling/122 millions d’euros) en soutien à l’organisation de l’événement.

Le complexe de Borteyman sera un centre aquatique d’une capacité de 1 000 personnes, comprenant une piscine de compétition à 10 couloirs et une piscine d’échauffement à huit couloirs.

Une salle de sport polyvalente d’une capacité de 10 000 personnes sera également construite et utilisée pour accueillir le badminton, le basket-ball, la boxe, le tennis de table et l’haltérophilie, ainsi qu’un dôme temporaire de 500 places pour accueillir le handball, le judo, le karaté, le taekwondo et le volley-ball.

En outre, un centre de tennis avec cinq courts, dont un court central d’une capacité de 1 000, une piste d’athlétisme d’échauffement à six couloirs et un terrain d’entraînement de football aux normes de la FIFA devraient également être inclus dans le nouveau complexe.

Les Jeux Africains se dérouleront dans trois villes du Ghana. Notamment dans la capitale Accra, ainsi qu’à Kumasi et Cape Coast.

Le Ghana accueillera ces Jeux pour la première fois, après ceux organisés en 2019 à Rabat, la capitale du Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *